Archives de la catégorie ‘Les grosses nanas’

 Version illustrée cliquez ici, fichier pdf ci dessous

« LES GROSSES NANAS » DE

NIKI DE ST PHALLE.

HDA LES GROSSES NANAS

PROBLEMATIQUE :Comment et pourquoi Niki De St Phalle donne à voir un art signé au féminin dans divers espaces, notamment dans l’espace de la ville ?

nanas[1] blacknana[1] 450px-Niki_de_Saint_Phalle_Gwendolyn_2[1]

Histoire des arts :

Domaine de compétences : Art espace 3ème.

Parcours culturel : Les Femmes.

Artiste : Niki de St Phalle.

Œuvres sur le thème des nanas

Information  concernant les œuvres:

Nature des œuvres : Sculpture.Matériaux : Les premières «  Nanas »ancêtre de «  l’Ange protecteur » sont faites de chiffons, mais aussi de laine, de tissus ou de toile de coton. L’artiste utilise également le plâtre et le papier mâché sur des supports métalliques. Mais devant le succès de ses œuvres, elle privilégiera la résine polyester, plus facile à utilisé pour de grandes dimensions. 

Lieux: International, Hanovre, Paris, New York, Tokyo…

Information sur l’artiste. Plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice de filmsPrénom / Nom :Niki de St  Phalle.

Nationalité : Française.

Née à Neuilly sur seine en 1930.

Morte à San Diego en 2002. Souffrante, à cause de l’inhalation excessive des poussières de polyester.

Mouvement : Nouveaux Réalistes

Contexte de l’œuvre :1961Pour se libérer de ses démons et de l’emprise de son père , Niki de st Phalle va réaliser des tableaux s’intitulant les tirs .Tirs à la carabine dans des poches de peintures.

Niki-de-Saint-Phalle_fusil

Niki de Saint Phalle entame une réflexion sur les différents rôles de la femme qui donnera lieu à la réalisation de femmes accouchant, de mères dévorantes, de sorcières …Niki de Saint Phalle travaille sur de grandes têtes faites de papier mâché et de laine, ses mariées.
En septembre, première exposition personnelle à Londres à la Hanover Gallery.
En octobre, elle visite New York où elle réside et travaille à l’hôtel Chelsea, réalisant une série de collages représentant des Nanas, cœurs et dragons.1965C’est en 1965 que Niki de Saint-Phalle crée la première de ses fameuses « nanas ». Inspirée par une de ses amie enceinte ,.en papier mâché et laine.

1967.En août, la première exposition muséale de Niki de Saint Phalle , Les Nanas au pouvoir, a lieu au Stedelijk Museum d’Amsterdam. Pour cette exposition, elle réalise la première Nana-Maison, la première Nana-Fontaine, ainsi que le plan d’une Nana-Ville. En août, la première exposition muséale de Niki de Saint Phalle, Les Nanas au pouvoir, a lieu au Stedelijk Museum d’Amsterdam.

Ces nouvelles pièces sont réalisées en polyester, avec lequel elle ne travaille que depuis peu.

1969Le Whitney Museum of American Art de New York acquiert la Black Venus et la montre en avril dans l’exposition Contemporary American Sculpture

1970 Une série de 17 sérigraphies est éditée à Paris sous le titre Nana Power.

Elle produit de plus en plus de ces poupées géantes.

Ses sculptures sont visibles aux yeux de tous, notamment devant le Centre Pompidou, à Paris.

En effet, en 1971,elle épouse Jean Tinguely ,ils travaillent ensemble a de grands projets « Fontaine Stravinsky »au cœur de Paris. La fontaine se compose de sculptures de Niki de St Phalle et de Jean Tinguely et présentent un contraste féminin( rondeurs couleurs),masculin(machine sombre, fer,acier.)

paris-stravinsky_phototekparisinfo[1]

Description et analyse

Les sculptures sont  polychromes, avec des jeux de graphismes jouant sur les contrastes.L’influence de Gaudi est présente dans la vivacité des couleurs et les éclats de miroirs qu’elle utilisera dans certaines sculptures.

302325904_0c7321d4ec_o

Les sculptures ont des formes féminines exagérées, telles les venus préhistoriques, Willendorf,  Lespugues.

2014-04-02 08.47.16

Niki de St Phalle envahit les espaces de ses sculptures pour redonner une place à la femme dans la société et dans l’art aussi. Comme elle le disait « Il y en a assez que ce soit toujours les hommes… ».Elle sera prolifique jusqu’à sa mort, en 2002 et envahira les places publiques, les parcs  les parvis etc…du monde entier de présences féminines avec ses « grosses nanas  »pleines de joies de vivre dotées d’ une puissance colorée extraordinaire qui attire le regard du moindre badaud.

Son œuvre est spontanée, originale et colorée, mais est également marquée par sa vision plutôt sombre du poids que la société fait porter aux femmes.

Ressources/   Site officiel Niki de ST Phalle  Photos :design-party.com

Wikipédia.

Publicités