Archives de la catégorie ‘Banksy’

Banksy , CRAZY HORSES

Publié: février 8, 2014 dans 1 arts et pouvoir, Banksy

Sans titre

Problématique

 

Comment Banksy dénonce-t-il la bestialité et la folie meurtrière de la dernière guerre en Iraq   face au désespoir et à l’impuissance des populations civiles?

Date de création

 

Œuvre réalisée en octobre 2013 dans le Lower East Side à Manhattan (New York).

Auteur et contexte

 

Banksy est un « street artist » britannique dont la véritable identité demeure secrète. Il incarne à lui seul l’art urbain, seul espace où il accepte de pratiquer son art. Il a choisi d’investir New York pendant le mois d’octobre 2013. Il y a dévoilé chaque jour une nouvelle création dont l’emplacement a été annoncé sur Internet. Ce show new-yorkais, s’intitule « Better Out Than In » (« Mieux vaut dehors que dedans »). « Crazy Horses » en est la 9ième œuvre.

Description

 

Suite aux dégradations, voire aux destructions des précédents graffitis de Banksy, cette création a été protégée par des grilles cadenassées entourées de fil de fer barbelé. L’artiste a peint sur une petite voiture et un camion de livraison garés côte à côte.

Avec cette œuvre, sans titre mais officieusement baptisée « Crazy Horses », Banksy explore l’univers de la guerre. Les chevaux déchaînés portant des lunettes infrarouges incarnent des soldats américains. Par terre, contre une voiture abandonnée, se terrent des civils iraquiens armés. Un guide audio accompagne ce graffiti. Sa bande-son, disponible sur le site de l’artiste, imite des conversations militaires par talkie-walkie. On y entend notamment l’expression qui donne tout son sens à la scène: « crazy horses ».

Contexte historique et interprétation

 

Cette création a été inspirée par une célèbre vidéo tournée dans l’est de Bagdad en 2007, lors de la guerre en  Iraq, et dévoilée au public via Wikileaks. Celle-ci montre un hélicoptère américain Apache, dont le nom de code était  « Crazy Horse », tirant sur un groupe de civils iraquiens non-armés. Au cours de cette attaque, les soldats américains ont blessé 2 enfants et tué 12 personnes dont au moins un journaliste de l’agence de presse Reuters.

Banksy se positionne ici contre la guerre en Iraq de 2003 initiée par George W. Bush alors Président des USA. Suite aux attaques des tours jumelles du World Trade Center à New York le 11 septembre 2001, le chef d’état républicain s’est lancé dans une vaste guerre contre le terrorisme au sein de sa nation mais également hors de ses frontières. Dans cette optique, des experts  américains se sont rendus en Iraq, alors dirigé par le dictateur Saddam Hussein, où ils auraient découvert des armes de destruction massive, élément déclencheur de la guerre de 2003. Il a été reconnu par la suite que les rapports de ces spécialistes  avaient été truqués.

Rapport à la problématique 

Dénonciation de la bestialité des soldats américains:

–       Ils sont incarnés par des bêtes, des chevaux.

Dénonciation de leur folie meurtrière:

–       Ces chevaux se cabrent: ils sont déchaînés, comme fous, ils ne se contrôlent plus.

–       Leurs lunettes infrarouges illustrent le rythme fou des attaques américaines qui ont également lieu la nuit.

–       Enfin, Banksy dénonce cette folie meurtrière:

  • non seulement en représentant le cumul des différents types d’attaques menés: aériennes  (cf. l’escadrille d’avions) et au sol (cf. les chevaux),
  • mais également en évoquant la force de frappe de l’armée américaine à travers le nombre d’avions composant l’escadrille.

Représentation du désespoir des civils iraquiens:

– Il se lit dans le regard éploré du civil à terre.

– Il est incarné par la main tendue qui semble dire STOP!

– La bouche ouverte de l’homme au sol semble laisser échapper un cri de désespoir.

Représentation de leur impuissance:

Banksy la symbolise à travers divers contrastes:

– l’inutilité de l’arme de l’homme au sol face aux bombardements  aériens.

– l’archaïsme de son arme face à la haute technologie de l’équipement américain (cf. lunettes infrarouges + avions).

Définitions, source wikipedia

 Street art: c’est un mouvement artistique contemporain. Il regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue, ou dans des endroits publics, et englobe diverses techniques telles que le graffiti, la réclame, le pochoir, la mosaïque, les stickers, l’affichage voire les installations. C’est principalement un art éphémère vu par un très grand public.

 Graffiti: ce sont des inscriptions ou des peintures réalisées sur des murs, des monuments ou des objets situés sur l’espace public. Les graffitis existent depuis des époques reculées, dont certains exemples remontent à la Grèce antique ainsi qu’à l’Empire romain et peut aller de simples marques de griffures à des peintures de murs élaborées. Dans les temps modernes, la peinture aérosol et les marqueurs sont devenus les outils les plus utilisés. Parfois, le graffiti est employé pour communiquer un message politique et social. Il existe de nombreux caractères et styles de graffitis, cette forme d’art évoluant rapidement.

Républicain: Le Parti républicain est l’un des deux grands partis politiques américains contemporains. Le président George W. Bush a été le 19e et le plus récent Président des États-Unis issu de ses rangs à ce jour. Le Parti républicain est généralement classé à la droite de l’échiquier politique.

Dictateur: La dictature désigne un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu’aucune loi ou institution ne les limite.

Guerre contre le terrorisme: La « guerre contre le terrorisme » ou « guerre contre la terreur » est le nom donné par l’administration américaine du Président George W. Bush aux campagnes militaires lancées suite aux attentats du 11 septembre 2001. Cette campagne se démarque de la lutte antiterroriste traditionnelle par des actions militaires de grande ampleur à l’étranger, le fait qu’elle s’oppose non à un État (définition d’une guerre en droit international public) mais à des groupes non étatiques (Al-Qaïda en premier lieu).

Wikileaks: c’est une association à but non lucratif dont le site Web lanceur d’alerte, publie des documents ainsi que des analyses politiques et sociales. Sa raison d’être est de donner une audience aux fuites d’information, tout en protégeant ses sources.

Reuters: Fondée en 1851 à Londres, l’agence de presse Reuters fait partie des agences de presse mondiales et généralistes, activité historique qui représente une petite partie de son chiffre d’affaires, majoritairement consacré à l’information financière.

Prolongements et rapprochements avec d’autres œuvres artistiques

 – Rebel rocket attack (Vidéo de Banksy).

– War (Jacket Tilicky, NewYork, 1982)

Sans titre

 

Publicités

Napalm

Banksy

 

 

 

Problématique et analyse : Dénoncer ou servir le pouvoir ?Banksy est un artiste anonyme qui dans ses œuvres dénonce des faits politiques et sociaux. Il veut perturber le public avec des images choc en général contre les guerres.

 

Date de création et contexte historique :

Napalm, est une œuvre créée en 1994 par Banksy.  Elle est inspirée par la photographie du journaliste américain Nick Ut prise le 8 juin 1972, lors d’un reportage au Vietnam.

 

HYPERLINK « http://s2.e-monsite.com/2009/11/22/07/resize_550_550/2683722180_small_1.jpg »

Date de création et contexte historique :

Cette photographie est prise sur la route, menant au village de Tran Bang où un bombardement au Napalm a fait plusieurs victimes.

Kim Phuc, une petite Vietnamienne de 9 ans brûlée par le napalm, s’est débarrassée de ses vêtements. Comme les autres personnes brûlées, elle crie atrocement. Nick Ut transporte Kim Phuc  vers un hôpital. Après 14 mois de soins et 17 opérations chirurgicales, s’en est sorti. Elle vit maintenant au Canada avec ses 2 enfants.

Contexte historique : De 1960 à 1975 les Etats-Unis interviennent au Vietnam dans le cadre de la Guerre froide. Au début, ils apportent une aide matériel aux vietnamiens du Sud contre les Vietnamiens du Nord soutenus par l’URSS et la Chine (Bloc de l’Ouest contre Bloc de l’Est). Cette guerre se termine, pour la première fois, par une défaite des Etats-Unis et l’unification du Vietnam.

Cette guerre est impopulaire aux Etats-Unis, notamment par les bombardements des populations civiles (des femmes, des enfants …). Ainsi, les populations découvrent les atrocités à travers les reportages comme celui de Nick Ut.

Auteur :Né en 1974, Banksy est un artiste mythique de la scène du graffiti qui est anonyme et qui signe toutes ses œuvres avec un pseudonyme.

Il est l’auteur d’un manifeste publié sur son site internet. Banksy serait un artiste du HYPERLINK « http://www.banksy-art.com/street-art.html »Street art (HYPERLINK « http://www.le-graffiti.com/ »Graffiti) originaire de Bristol, en Angleterre. Son art est un mélange d’ironie, d’irrévérence, d’humour et comporte très souvent des messages très clairs comme ses interventions entre Israël et la Palestine. Il est pour la liberté, pour la justice, contre la guerre, la famine et tous les fléaux causés par l’homme.

 

Interprétation de l’œuvre :

L’œuvre de Banksy représente la fameuse photo de la jeune vietnamienne qui vient tout juste d’être brûlée au Napalm. Son village a été bombardé par des avions américains.

Aussi, Banksy  a réalisé un montage en faisant accompagner le personnage central, Kim Phuc, par Ronald  de McDonald et Mickey Mouse.

Mickey Mouse et McDonald sont perçus à travers le monde comme les symboles des Etats-Unis et la réussite du système économique (le capitalisme) des Etats-Unis et son expansion à travers le monde.

Pendant la Guerre froide deux blocs s’opposent et deux systèmes, le capitalisme (bloc de l’Ouest) et le communisme  (bloc de l’Est) s’opposent. Le montage montre que les Etats-Unis utilisent la guerre pour imposer leur système, même contre les peuples (bombardement des villages).

pendant la guerre froide. C’est l’enjeu de cette guerre au Vietnam qui oppose le Vietnam du Sud soutenu par les Etats-Unis et le Vietnam du Nord soutenu par l’URSS.

Ces deux personnages symbolisent également l’intervention des Etats-Unis dans cette guerre pour des enjeux économiques et politiques

Ils dégagent aussi une image attrayante et sympathique (l’ambassadeur de Walt Disney, vendeur de rêve & le Clown du Fast-food, le restaurant pour toutes les classes sociales) en contraste avec le cri d’horreur de la jeune fille brûlée.

 

Rapport à la problématique :Œuvre qui dénonce l’intervention des Etats-Unis au Vietnam entre 1960 et 1975 et les bombardements au napalm des populations civiles.

 

Vocabulaire spécifique :Contraste

 

Prolongement et rapprochement avec d’autres œuvres artistiques :S’est inspiré d’Ernest Pignon-Ernest artiste travaillant in situ (sur le site, en créant une relation avec le décor, l’espace environnant).

 

Autre : Sources site internet Banksy

http://www.banksy-art.com/art-banksy.html

Ici Banksy représente la colombe de la paix avec un gilet pare-balles. Une cible peinte en rouge est représentée sur son ventre. On peut rapprocher cette colombe de celle peinte par Picasso dans Guernica, poignardée avec un couteau.

 

Problématique et analyse : Dénoncer ou servir le pouvoir ?Personnage anonyme qui dans ses œuvres dénonce des faits politiques et sociaux. Veut perturber le public avec des images choc en général contre les guerres.
Date de création et contexte historique :Parmi ses grands coups, il s’est rendu à la frontière Israélo-palestinienne (West Bank) en 2005, afin de peindre sur le mur de Gaza, séparant Israéliens et Palestiniens. Il réalise neuf peintures, pour la plupart très incisives. Enfants qui font des châteaux de sable, paysages fantastiques, petite fille qui se laisse porter par des ballons. À sa façon, il crie à l’injustice et fait réfléchir. Son oeuvre est mondialement reconnue comme étant une voix dénonçant l’iniquité et l’inégalité, criant haut et fort ce que des millions de personnes pensent.
Auteur :Né en 1974. Personnage mythique de la scène graffiti qui est anonyme et qui signe toutes ses œuvres avec un pseudonyme. Il est l’auteur d’un manifeste publié sur son site internet. Banksy serait un artiste du Street art (Graffiti) originaire de Bristol, en Angleterre. Son art est un mélange d’ironie, d’irrévérence, d’humour et comporte très souvent des messages très clairs comme ses interventions entre Israël et la Palestine. Il est pour la liberté, pour la justice, contre la guerre, la famine et tous les fléaux causés par l’homme.
Interprétation de l’œuvre :Banksy représente dans ses œuvres exécutées au pochoir et parfois préparées à l’ordinateur,  à la frontière israélo-palestinienne des petits coins de paradis. Ici, des enfants jouent dans le sable avec un paysage paradisiaque affiche en trompe-l’œil en arrière plan. Banksy perce le mur séparant les deux territoires en offrant des paysages de paix au regard. Ses œuvres sont en étroite relation avec le site : on voit sur la photographie de son œuvre, un grillage et des barbelés qui donnent un effet dramatique à la scène.Contraste personnages peints en aplat noir et blanc, au pochoir avec le paysage en trompe-l’œil en arrière plan : contraste espace plan/espace illusionniste. »Banksy a fondé le projet « Santa’s Ghetto » en réalisant des peintures sur le mur de Gaza afin de redonner espoir aux habitants palestiniens. En 2005, aidé par d’autres artistes, comme Ron English, un Américain, le mur de séparation prend petit à petit les couleurs d’une toile artistique géante, comme avec l’image de la petite Vietnamienne brûlée au napalm qui tient par la main Mickey Mouse et Ronald McDonald. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/BanksyKim Phuc, brûlée au napalm – Nick UtWikipédia

Concernant ce projet, Banksy raconte dans son livre Wall & Piece, qu’un jour, alors qu’il peignait sur le mur de séparation, un habitant est venu lui dire : « vous embellissez le mur ». Banksy, flatté : « Merci, c’est gentil », fut aussitôt coupé par le vieil homme : « On ne veut pas que ce mur soit beau, on ne veut pas de ce mur, rentrez chez vous ».

http://www.bizwall.net/archive/helenbeck/BANKSY/fr/Biographie.html

Rapport à la problématique :Œuvre qui dénonce les actes de guerre entre Israël et la Palestine
Vocabulaire spécifique :Trompe-l’œilContrastePochoir
Prolongement et rapprochement avec d’autres œuvres artistiques :S’est inspiré d’Ernest Pignon-Ernest artiste travaillant in situ (sur le site, en créant une relation avec le décor, l’espace environnant).Les ombres de Nagasaki et d’Hiroshima ont hanté Ernest PIgnon Ernest. Il a apposé des images peintes, de personnes dans le désarroi, chômeurs, dessinées, sérigraphiées sur du papier fragile, sur les murs des cités, dans des cabines téléphoniques, qui se marient à l’architecture urbaine, et acceptées par les populations qui les défendent même de leur dégradation lente (Naples). Ernest Pignon-Ernest dénonce l’art construit pour les musées et expositions...au début il y a un lieu, un lieu de vie sur lequel je souhaite travailler. J’essaie d’en comprendre, d’en saisir à la fois tout ce qui s’y voit : l’espace, la lumière, les couleurs… et, dans le même mouvement ce qui ne se voit pas, ne se voit plus : l’histoire, les souvenirs enfouis, la charge symbolique… Dans ce lieu réel saisi
ainsi dans sa complexité, je viens inscrire un élément de fiction, une image (le plus souvent d’un corps à l’échelle 1). Cette insertion vise à la fois à faire du lieu un espace plastique et à en travailler la mémoire, en révéler, perturber, exacerber la symbolique
… Ernest Pignon Ernest.La démarche de Banksy suit cette voie.

Autre : Sources site internet Banksyhttp://www.banksy-art.com/art-banksy.htmlhttp://www.pignon-ernest.com/
Questions à poser aux élèves le jour de l’examen :Qu’est-ce qu’un trompe-l’œil ?Ici Banksy représente la colombe de la paix avec un gilet pare-balles. Une cible peinte en rouge est représentée sur son ventre. On peut rapprocher cette colombe de celle peinte par Picasso dans Guernica, poignardée avec un couteau.Sources: Wikipedia et site de l’artiste. Idem pour Ernest PIgnon Ernest