Aya de Yopougon

Publié: avril 6, 2014 dans 2 femmes
Histoire des Arts

aya planche 1 aya planche 2

 

aya planche 3

Identification de l’œuvreTitre :

Aya de Yopougon, volume 1

 

 

Artiste

Marguerite Abouet : née en 1971 à Abidjan. Après divers métiers, elle publie en 2005 le premier volume d’Aya de Yopougon qui remporte le 1er prix au festival d’Angoulême. Elle a également publié une autre bande-dessinée Akissi, inspiré de souvenirs d’enfance. Fondatrice d’une association qui construit des bibliothèques en Afrique.

 

Clément Oubrerie : né en 1966. C’est un illustrateur d’ouvrages pour la jeunesse. Dessinateur des 6 volumes d’Aya. Il a adapté la série au cinéma en 2013.

 

Date de réalisation : 2005

 

Domaine(s) artistique(s ): 

-Bande-dessinée

-Art du visuel

 

 

 

 

 

 

Problématique :

 

Comment une jeune femme illustre les réalités du monde contemporain ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Description de l’œuvre 

Trois extraits de bande-dessinée, en couleurs.

 

Contexte : L’histoire se passe en Côte d’Ivoire, en Afrique à la fin des années 70. La bande-dessinée met en scène une jeune fille Aya, 19 ans, qui vit à Yopougon, un quartier populaire d’Abidjan. Contrairement à ses amies, qui passent leurs soirées à s’amuser, Aya veut tout faire pour éviter la « destinée » des jeunes femmes africaines : Coiffure, Couture, Chasse au mari…entre autres.

La sage Aya reste chez elle pour étudier et devenir…médecin !

 

 

Ce que je vois : Premier extrait : 6 vignettes sur une planche. Plans rapprochés. Vue de face : maison familiale, milieu social modeste, très peu de choses autour. Mobilier restreint, qui n’est pas mis en valeur : table, chaise, canapé, télévision. Peu de lumière, couleurs sombres, bleu nuit.

L’attention se concentre sur les paroles des personnages. Discussion entre le père Ignace et sa fille Aya concernant ses études, son avenir. Aya veut devenir médecin, son père n’est pas d’accord. Pour lui les filles ne sont pas faites pour les études longues.

 

Second extrait : Changement de lieu : Chez le patron d’Ignace. Une vignette à gauche occupe tout l’espace de la planche, puis 5 vignettes sur l’autre planche. 1ere vignette plan d’ensemble, vue : plongée. Maison domine, écrasante. Couleurs vives et lumineuses : rose et jaune. Couleurs chaudes. Le jaune rappelle l’or, la richesse que l’on retrouve dans les autres vignettes : les beaux vêtements, espace très grand, de beaux meubles, beaucoup de lumière. Le patron est très riche.

 

Troisième extrait : Conversation entre Ignace et son patron au sujet de l’avenir de leurs enfants. Leurs opinons divergent. Nous apprenons que le patron ne partage pas du tout l’avis d’Ignace à propos des filles et des études. Le patron pense qu’Ignace devrait être fier d’avoir une fille ambitieuse et travailleuse.

 

 

Analyse de l’œuvre 

A travers un support attractif, attrayant, original et sur un ton humoristique, la créatrice de la bande dessinée nous montre un sujet/un thème quotidien du monde contemporain. Ici en Afrique, il s’agit des préjugés concernant les études et le mariage des jeunes filles.

Aya est une jeune fille qui veut devenir médecin mais son père a déjà prévu un tout autre destin pour elle.

Il prévoit un mariage « arrangé » avec le fils de son patron. Il voit d’un très mauvais œil le fait que sa fille fasse des études après le bac, il dit : « les études longues sont faites pour les hommes ». Aya montre qu’elle a de l’ambition en choisissant un métier comme médecin (de longues études, un métier plutôt masculin à l’époque). Elle cherche à s’émanciper pour ne pas finir comme les autres femmes autour d’elle.

 

Le second extrait montre la suite de l’histoire. Nous voyons que finalement le patron d’Ignace ne partage pas la même opinion sur les études. Pour lui c’est une fierté d’avoir une fille qui a de l’ambition : « bravo Ignace, c’est une fille ambitieuse, c’est rare de nos jours les filles ne pensent qu’à s’amuser ».

L’auteur veut nous montrer que les mentalités peuvent et sont en train de changer. Sur un ton léger et drôle, l’auteur traite un sujet sérieux et montre l’optimisme d’une jeune fille ainsi que l’évolution des mentalités.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s