Banksy , CRAZY HORSES

Publié: février 8, 2014 dans 1 arts et pouvoir, Banksy

Sans titre

Problématique

 

Comment Banksy dénonce-t-il la bestialité et la folie meurtrière de la dernière guerre en Iraq   face au désespoir et à l’impuissance des populations civiles?

Date de création

 

Œuvre réalisée en octobre 2013 dans le Lower East Side à Manhattan (New York).

Auteur et contexte

 

Banksy est un « street artist » britannique dont la véritable identité demeure secrète. Il incarne à lui seul l’art urbain, seul espace où il accepte de pratiquer son art. Il a choisi d’investir New York pendant le mois d’octobre 2013. Il y a dévoilé chaque jour une nouvelle création dont l’emplacement a été annoncé sur Internet. Ce show new-yorkais, s’intitule « Better Out Than In » (« Mieux vaut dehors que dedans »). « Crazy Horses » en est la 9ième œuvre.

Description

 

Suite aux dégradations, voire aux destructions des précédents graffitis de Banksy, cette création a été protégée par des grilles cadenassées entourées de fil de fer barbelé. L’artiste a peint sur une petite voiture et un camion de livraison garés côte à côte.

Avec cette œuvre, sans titre mais officieusement baptisée « Crazy Horses », Banksy explore l’univers de la guerre. Les chevaux déchaînés portant des lunettes infrarouges incarnent des soldats américains. Par terre, contre une voiture abandonnée, se terrent des civils iraquiens armés. Un guide audio accompagne ce graffiti. Sa bande-son, disponible sur le site de l’artiste, imite des conversations militaires par talkie-walkie. On y entend notamment l’expression qui donne tout son sens à la scène: « crazy horses ».

Contexte historique et interprétation

 

Cette création a été inspirée par une célèbre vidéo tournée dans l’est de Bagdad en 2007, lors de la guerre en  Iraq, et dévoilée au public via Wikileaks. Celle-ci montre un hélicoptère américain Apache, dont le nom de code était  « Crazy Horse », tirant sur un groupe de civils iraquiens non-armés. Au cours de cette attaque, les soldats américains ont blessé 2 enfants et tué 12 personnes dont au moins un journaliste de l’agence de presse Reuters.

Banksy se positionne ici contre la guerre en Iraq de 2003 initiée par George W. Bush alors Président des USA. Suite aux attaques des tours jumelles du World Trade Center à New York le 11 septembre 2001, le chef d’état républicain s’est lancé dans une vaste guerre contre le terrorisme au sein de sa nation mais également hors de ses frontières. Dans cette optique, des experts  américains se sont rendus en Iraq, alors dirigé par le dictateur Saddam Hussein, où ils auraient découvert des armes de destruction massive, élément déclencheur de la guerre de 2003. Il a été reconnu par la suite que les rapports de ces spécialistes  avaient été truqués.

Rapport à la problématique 

Dénonciation de la bestialité des soldats américains:

–       Ils sont incarnés par des bêtes, des chevaux.

Dénonciation de leur folie meurtrière:

–       Ces chevaux se cabrent: ils sont déchaînés, comme fous, ils ne se contrôlent plus.

–       Leurs lunettes infrarouges illustrent le rythme fou des attaques américaines qui ont également lieu la nuit.

–       Enfin, Banksy dénonce cette folie meurtrière:

  • non seulement en représentant le cumul des différents types d’attaques menés: aériennes  (cf. l’escadrille d’avions) et au sol (cf. les chevaux),
  • mais également en évoquant la force de frappe de l’armée américaine à travers le nombre d’avions composant l’escadrille.

Représentation du désespoir des civils iraquiens:

– Il se lit dans le regard éploré du civil à terre.

– Il est incarné par la main tendue qui semble dire STOP!

– La bouche ouverte de l’homme au sol semble laisser échapper un cri de désespoir.

Représentation de leur impuissance:

Banksy la symbolise à travers divers contrastes:

– l’inutilité de l’arme de l’homme au sol face aux bombardements  aériens.

– l’archaïsme de son arme face à la haute technologie de l’équipement américain (cf. lunettes infrarouges + avions).

Définitions, source wikipedia

 Street art: c’est un mouvement artistique contemporain. Il regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue, ou dans des endroits publics, et englobe diverses techniques telles que le graffiti, la réclame, le pochoir, la mosaïque, les stickers, l’affichage voire les installations. C’est principalement un art éphémère vu par un très grand public.

 Graffiti: ce sont des inscriptions ou des peintures réalisées sur des murs, des monuments ou des objets situés sur l’espace public. Les graffitis existent depuis des époques reculées, dont certains exemples remontent à la Grèce antique ainsi qu’à l’Empire romain et peut aller de simples marques de griffures à des peintures de murs élaborées. Dans les temps modernes, la peinture aérosol et les marqueurs sont devenus les outils les plus utilisés. Parfois, le graffiti est employé pour communiquer un message politique et social. Il existe de nombreux caractères et styles de graffitis, cette forme d’art évoluant rapidement.

Républicain: Le Parti républicain est l’un des deux grands partis politiques américains contemporains. Le président George W. Bush a été le 19e et le plus récent Président des États-Unis issu de ses rangs à ce jour. Le Parti républicain est généralement classé à la droite de l’échiquier politique.

Dictateur: La dictature désigne un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu’aucune loi ou institution ne les limite.

Guerre contre le terrorisme: La « guerre contre le terrorisme » ou « guerre contre la terreur » est le nom donné par l’administration américaine du Président George W. Bush aux campagnes militaires lancées suite aux attentats du 11 septembre 2001. Cette campagne se démarque de la lutte antiterroriste traditionnelle par des actions militaires de grande ampleur à l’étranger, le fait qu’elle s’oppose non à un État (définition d’une guerre en droit international public) mais à des groupes non étatiques (Al-Qaïda en premier lieu).

Wikileaks: c’est une association à but non lucratif dont le site Web lanceur d’alerte, publie des documents ainsi que des analyses politiques et sociales. Sa raison d’être est de donner une audience aux fuites d’information, tout en protégeant ses sources.

Reuters: Fondée en 1851 à Londres, l’agence de presse Reuters fait partie des agences de presse mondiales et généralistes, activité historique qui représente une petite partie de son chiffre d’affaires, majoritairement consacré à l’information financière.

Prolongements et rapprochements avec d’autres œuvres artistiques

 – Rebel rocket attack (Vidéo de Banksy).

– War (Jacket Tilicky, NewYork, 1982)

Sans titre

 

commentaires
  1. soulayrol dit :

    Merci !! sa ma beaucoup aidé !!

  2. Marie gml dit :

    Merci , sa ma beaucoup aidé , il y plein de chose intéressante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s