Le chant des partisans, Maurice Druon et Joseph Kessel


Publié: avril 5, 2012 dans 1 arts et pouvoir, Divers, Maurice Druon
Tags:

Le chant des partisans
Paroles de Maurice Druon et Joseph Kessel
 Musique de Anna Marly

Ami entends-tu

Le vol noir des corbeaux

Sur nos plaines.

Ami entends-tu

Les cris sourds du pays

Qu’on enchaîne,

Ohé partisans

Ouvriers et paysans

C’est l’alarme!

Ce soir l’ennemi

Connaîtra le prix du sang

Et des larmes…

Montez de la mine,

Descendez des collines,

Camarades.

Sortez de la paille

Les fusils, la mitraille,

Les grenades.

Ohé! les tueurs

A la balle et au couteau

Tuez vite!

Ohé! saboteurs

Attention à ton fardeau…

Dynamite…

C’est nous qui brisons

Les barreaux des prisons

Pour nos frères.

La haine à nos trousses

Et la faim qui nous pousse,

La misère.

Il y a des pays

Où les gens au creux des lits

Font des rêves.

Ici, nous vois-tu

Nous on marche et nous on tue

Nous on crève…

Ici, chacun sait

Ce qu’il veut, ce qu’il fait

Quand il passe

Ami, si tu tombes,

Un ami sort de l’ombre

A ta place.

Demain du sang noir

Séchera au grand soleil

Sur les routes.

Chantez compagnons,

Dans la nuit, la liberté

Nous écoute…

Ami, entends-tu

Les cris sourds du pays qu’on

Enchaîne!…

Ami, entends-tu

Le vol noir des corbeaux sur nos

Plaines !…

Quelques informations :

Le Chant des partisans est l’hymne de la Résistance Française (et même européenne) durant l’occupation allemande, pendant la Seconde Guerre Mondiale. « La Marseillaise de la Résistance », fut créé en 1943 à Londres. 

    A Londres, où se retrouvent de nombreux responsables de la Résistance, tels que Fernand Grenier, Emmanuel d’Astier de la Vigerie dit « Bernard », on souhaite créer un chant de la Résistance. « On ne gagne la guerre qu’avec des chansons… Il faut un chant qui ait l’air de venir des maquis », dit Emmanuel d’Astier de la Vigerie. Plus qu’un chant des maquis, il deviendra un appel à la lutte fraternelle pour la liberté.

    L’idée et l’ébauche de la mélodie du Chant des Partisans sont de la chanteuse et compositrice Anna Marly qui le créa au début de l’année 1943. Joseph Kessel et son neveu, Maurice Druon, tous deux hommes de droite et tous deux futurs académiciens, en remanièrent les paroles le 30 mai, et c’est la sœur de Jean Sablon, Germaine, qui l’amena à sa forme finale et en fit un succès.

    Largué par la Royal Air Force sur la France occupée, et écouté clandestinement, ce succès se répandit immédiatement tant en France qu’ailleurs dans les milieux de la Résistance. Chanté à voix basse, sifflé sourdement, le Chant des Partisans évoque la chape de plomb qui s’est abattue sur le pays occupé, la censure, les souffles et murmures de la clandestinité, la nuit où des ombres furtives collent des affiches, sabotent les voies ferrées, se glissent dans les maquis, se cachent loin des poteaux d’exécutions . Mais l’âpreté des paroles en dit long sur la lutte implacable des maquisards et des combattants de l’ombre, sur le nécessaire recours aux armes, sur les risques de chaque minute. Hymne de la Résistance, « Le Chant des Partisans » est aussi un appel à la lutte fraternelle pour la liberté : « C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères ; la certitude que le combat n’est jamais vain « si tu tombes, un ami sort de l’ombre ». Et si la fin de ce chant semble absorbée par la nuit et se perdre, c’est que la nuit est l’heure de tous les rêves, à commencer par le rêve d’une liberté à conquérir éternellement.
Le succès de cette chanson se prolongea dans de nombreuses interprétations ultérieures dont celle d’Yves Montand est la plus célèbre. Ce chant de la fraternité est repris jusqu’à aujourd’hui. Outre Germaine Sablon, Armand Mestral, Marc Ogeret, Yves Montand, Jean Ferrat, Johnny Hallyday et Jean-Louis Murat ont interprété cette chanson que le groupe Zebda a également adaptée sous le nom de Motivés. La génération des 20-30 ans se le réapproprie, sur un rythme au goût du jour, sans pour autant en changer un seul mot, dans son combat contre la xénophobie…Ce n’est pas un hasard : « ami, entends-tu…  » est un chant de fraternité, de combat contre les forces de la nuit, un appel intemporel à résister . La Fédération Nationale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes tient donc à ce que son histoire soit connue.

Des Liens :

http://jlhuss.blog.lemonde.fr/2009/04/15/le-chant-des-partisans/
http://collegedeconinck.fr/spip/spip.php?article456


http://french-chanson.narod.ru/chant.html
http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20090415.OBS3385/le-chant-des-partisans-par-yves-montand-anna-marly-zebda.html

commentaires
  1. paule jover dit :

    quand j’entend cette hymne j’ai la chaire de poule ,beaucoup d’emotions ,quelle merveille!!!!!!merci a ces personnes qui l’on cree

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s